AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyDim 12 Mai - 13:17


•• Thomasine Tiamat Océane ••


"Les démons d’aujourd’hui sont souvent les dieux d’hier."
•• Le Léviathan, Déesse du Chaos Primordial mésopotamienne ••


Age  ••  
Une demi-douzaine de millénaires en réalité
De la vingtaine à la quarantaine en apparence

Pouvoirs  ••  
- Actuels…
Divinité Tutélaire* : je suis une source de magie capable de conférer des pouvoirs surnaturels, que cela passe par des "pactes démoniaques", des "patronages divins" ou toute autre appellation.
Ouroboros : j’existe selon un cycle de perpétuel retour, un cercle indéfini de renaissances et une continuelle répétition. Mon apparence physique est plus ou moins âgée selon ma position dans le cycle et cela me permet de régénérer très rapidement comme de revenir à la vie.
- Anciens et Avenir…
Serpent-Dragon : s’il est impensable que je puisse reprendre un jour les fort peu pratiques formes mythiques et antédiluviennes, je pourrais me métamorphoser de nouveau en serpents et dragons aux dimensions raisonnables.
Déesse Primordiale : sans prétendre à un statu démiurgique, je pourrais à nouveau intentionnellement donner la vie à des dieux, des monstres ou des humains.
Esprit de l’Océan : je pourrais contrôler la météo maritime et son influence sur la continentale.
*NdA : ce pouvoir n’a pas vocation à entrer en concurrence avec le mécanisme d’expérience du forum. J’ai l’intention de l’utiliser comme enjeu, puisqu’il peut être utile à n’importe qui, et comme aide pour d’autres personnages qui voudraient justifier une nouvelle capacité qu’ils acquerraient en dépensant leur expérience accumulée.

Qualités  ••  Sage, Placide, Intelligente, Bienfaisante, Protectrice, Maternelle, Compatissante, Mystérieuse, Nuancée, Instinctive, Changeante
Défauts  ••  Envieuse, Colérique, Manipulatrice, Dangereuse, Destructrice, Autoritaire, Punitive, Contradictoire, Menteuse, Bestiale, Changeante
Habitudes  ••  M’occuper de ma péniche-habitation nommée le Léviathan, assouvir mon Envie, échanger des services, me mêler de ce qui ne me regarde pas, faire des erreurs et les répéter, apprendre et m’améliorer, voyager…
Apparence  ••  Femme, 178cm pour 59kg, carrure svelte, silhouette en sablier, mensurations 37C-25-36, cheveux blonds, châtains ou bruns, yeux bleus-océans d’une intensité malaisante, force normale pour une femme de mon âge (physique) engagée dans un exercice physique quotidien, dégage l’impression de quelque chose d’incommensurable (les gens se tenant en ma présence peuvent se sentir écrasés, plus ou moins fonction de leur sensibilité, comme s’ils faisaient face à une grosse masse invisible ; il n’est rien de très clair sur pourquoi je dégage cette impression et la plupart des dieux arrivent à s’en accommoder sans grande difficulté)


_________________________________________

QUE PEUT-ON DIRE DE TOI ?

Question amusante, à laquelle je ne suis peut-être pas la mieux placée pour répondre. Cependant, je vais faire du mien, de mieux, pour le faire, répondre. Comme tu l’auras compris, je suis cryptique ; quoi de plus naturel pour le plus grand cryptide au monde ?
Cela dit, je ne définirais pas mon esprit comme un labyrinthe, incompréhensible par sa complexité. Je le perçois plutôt comme un océan, inappréhendable du fait que la lumière que l’on y apporte ne pénètre jamais bien loin. Mes pensées sont comme les vagues, avec un flux et un reflux, alimentées par des courants globaux que l’on ne saurait voir ; un chaos qui dissimule un ordre secret.
Evidemment, vu de l’extérieur, on peut se limiter à mon étrangeté, qu’on la nomme mystère ou incohérence. Je suis difficile à comprendre, même s’il existe des pistes pour le faire.

L’une d’elle parait en 1651, intitulée de mon nom le plus célèbre tout comme je me pare aujourd’hui du prénom de son auteur ; Léviathan, de Thomas Hobbes. "L’homme est un loup pour l’homme" te sera peut-être plus familier, même s’il s’agit selon moi d’une insulte pour les loups. Considéré comme un chef-d’œuvre de philosophie politique, le livre avance des notions qui me sont chères : le langage, l’état de nature, le contrat social, la personne sociale…
Le premier occupe une place primordiale, sans lui il ne pourrait y avoir ni Etat, ni société, ni contrat, ni paix. Cependant, il peut aussi induire en erreur, volontairement ou non. Le langage est l’outil de base de l’Humanité, avant même le feu et la pierre.  Les mots sont des étiquettes arbitraires apposées sur des réalités afin que les raisonnements de l’esprit puissent les manipuler. Les vérités qui en résultent sont bien souvent des constructions culturelles et subjectives ainsi, étant lucide sur cela, je les utilise comme un moyen d’atteindre autre chose de l’exacte manière dont sont habituellement utilisés les mensonges. C’est pour cela que l’on peut dire de moi que je suis une menteuse, les chrétiens m’ayant même accordé le titre de Grand Menteur.
Mais même le langage peut s’avérer vain. Les mots ne peuvent arrêter la violence intrinsèque à la survie. L’état de nature est celui où chacun cherche à assurer sa préservation et, souvent, celle de ses proches. Tous n’obéissent alors qu’au droit naturel, la liberté totale et absolue de faire tout ce que son pouvoir lui permet de faire. Il n’y a aucune notion de bien et de mal, de juste et d’injuste, de morale et d’éthique. Et pour mon adhésion à ce point, il est possible de me qualifier de Monstre du Chaos : je considère que j’ai la liberté absolue de faire tout ce dont je suis capable tant que j’en maitrise les conséquences. On dira donc de moi que je suis dangereuse, n’ayant aucune limite à ce que je peux être prête à accomplir.
Evidemment, tout comme le premier point est nuancé par le second, ce dernier l’est par le troisième. Afin de se sortir de l’état de danger "constant", les humains ont conclu le contrat social : l’abdication d’une part de leur pouvoir individuel au profit d’une autorité commune capable de garantir à tous la préservation de leurs vies et de leurs biens. Consciente de cela, je cherche à user des forces engendrées par cette association pour accomplir mes desseins ; ce qui implique que je reconnaisse ladite autorité, évidemment, et rejoint la nécessité de maitriser les conséquences de mes actes énoncée précédemment. Dans tous les cas, on aura raison de me considérer comme manipulatrice.
En conséquence de ces trois points vient la personne sociale. En effet, à la "personne naturelle" de l’être qui n’a aucune contrainte s’ajoute la "personne sociale" qu’il doit devenir pour interagir avec ceux qui partagent son abdication. Cette dualité de comportements entre l’intimité "libre" et l’environnement socio-professionnel est particulièrement marquée chez moi, le second cédant parfois la place au premier à la manière d’une bête-humaine. C’est ainsi que l’on peut me considérer comme bestiale, sauvage, même si j’ai généralement la placidité des animaux lorsqu’ils ne sont pas en chasse. L’explication quant à ce "manque de contrôle" se trouve dans la seconde piste permettant de me comprendre.

Celle-ci est aussi ancienne que l’Histoire. Je suis l’une des plus vieilles divinités encore connues aujourd’hui et j’ai observé tous les changements d’état de croyance des humains. J’ai vu la transformation des croyances animistes et la naissance des déesses-mères. J’ai vu la transformation des divinités monstrueuses en êtres anthropomorphes. J’ai vu la prise de pouvoir patriarcale et les guerres de successions. Et j’ai compris que tout cela faisait partie d’un cycle.
L’Océan, le Chaos Primordial. L’eau s’en évapore, formant les nuages. Les nuages se dissipent, déversant la pluie. La pluie s’écoule, retournant à l’océan. La vie y est née, tout comme la mort. Tous vivent dans la perspective de la mort tout en donnant celle-ci à d’autres pour survivre eux-mêmes le temps qu’ils puissent donner la vie. L’équilibre, non par l’immobilisme mais par le chaos, l’ordre secret, le cycle sans fin. C’est ainsi que je peux paraitre, placide comme l’horizon ou colérique comme la tempête, faite de contraire moins opposés que complémentaires. C’est ainsi que je peux aider, nourricière et permettant de voyager dans le lointain, comme je peux nuire, destructrice et indomptable. Changeante et cyclique.
L’Ouroboros, qui se mord la queue. La limite entre l’océan primordial et le monde ordonné, entourant donc la totalité du monde existant. L’union du monde chthonien et du monde céleste. Le cycle du temps et de l’éternité, tour à tour symbole de rajeunissement et de résurrection, protecteur, ou d’autodestruction et d’anéantissement, destructeur. Le début, la fin et le recommencement de toute chose. L’union de deux principes opposés. Le mouvement, la continuité, l’autofécondation et, en conséquence, l’éternel retour. L’explication de mon ambivalence et de mes apparentes contradictions. L’explication de mes difficultés à apprendre de mes erreurs et de mon éternelle évolution.
La Déesse-mère, le Serpent-Dragon. D’un côté, la Terre Mère. De l’autre, le Serpent Marin. Deux aspects de la Grande Déesse. Tous deux symboles de l’énergie féminine, de la nuit, de la magie, de l’eau, de la terre et de la fertilité. Tous deux associés par les uns à la lune et par les autres à diverses étoiles ; Alpha Draconis, pour ma part. La jeune femme, la mère et la grand-mère. Malgré le temps et les épreuves, certains me trouveront toujours un côté maternel, pour le meilleur comme pour le pire. Bienfaisante mais autoritaire, compatissante mais punitive…
Enfin, en conséquence de ces trois points, vient le Dragon du Chaos Primordial. Tiamat, décapitée par Marduk lors de la rébellion contre les dieux anciens. Cependant, tu seras surement plus familier du Léviathan, terrassé par Dieu parce qu’il était trop dangereux pour qu’on le laisse vivre puis réincarné en démon présidant à l’Envie. Incarnation des forces incontrôlables de la nature qu’il fallait vaincre et soumettre pour apporter la civilisation. Civilisation ironiquement centrée sur ce Dieu Mortel que l’on nomme l’Etat, et qu’un chef-d’œuvre de philosophie politique affiliera bien plus tard au Léviathan, comme un éternel retour… Les plus avisés le percevront, je suis tout à la fois un élément permettant de créer de la stabilité et un danger pour celle-ci. Aussi imprévisible que l’océan de mes pensées.

Que peut-on dire de moi ? Tant de choses et si peu à la fois. Je suis un serpent, dans toute sa symbolique profonde et complexe, ambiguë sinon ambivalente. Dotée d’un savoir inquiétant et mystérieux, je mêle la puissance physique à l’intelligence et cristallise les peurs et les angoisses, les désirs et les espoirs. Maléfique pour les uns et bénéfique pour les autres ; l’empoisonnement du venin ou la guérison du caducée. Je ne fais pas l’unanimité et la personne qui parlera de moi le fera en ses termes. Cela étant, il est probable qu’une majorité s’accorde sur le fait que je sois une emmerdeuse…


_________________________________________

QUI ES-TU ?

Mon regard se relève du jardin-potager où le chaos de la permaculture porte ses fruits. Mes prunelles sont d’un bleu semblable à celui qui entoure ma demeure, laquelle tangue doucement au gré des flots, et quittent celle-ci pour fixer l’origine de la brève question. Autour d’elles, mes paupières se plissent en écho à mes lèvres à la vision de cet interlocuteur me fixant, debout sur le quai new-yorkais.

« Qui suis-je, répète-je paisiblement en me redressant, tu as donc terminé. »

On se fait face. Lui sur la terre ferme, moi sur l’océan. Lui une main sur la bandoulière de son sac, moi une main sur l’anse de mon panier en osier. Le vent marin agite ses cheveux comme les miens, le tout au son de l’éolienne située à la proue comme du flux et du reflux de l’eau tout autour. Il est le premier à m’avoir rencontrée à mon retour au sein de cette cité-état. Ignorant des murmures du bouche-à-oreille qui m’accompagne et perplexe aux cartes de visites que je lui ai remises. Il les a distribuées au sein de la première puissance mondiale, c’était la condition de notre accord. Qu’il sème mes dires du Helheim jusqu’au quartier Grey et il saura qui lui a fait cadeau de sa sorcellerie.

J’avance jusqu’au rebord de bois qui délimite mon jardin-potager du reste du pont puis je le franchis pour m’engager sur le passavant de la péniche aménagée, longeant les lignes de récupération d’eau. Après l’ouverture incontrôlée des Portes et les funestes conséquences prévues par le Necronomicon, la majorité des divinités incarnées a cherché le pouvoir. L’argent, la politique, la célébrité. Cela a payé, pour elles comme pour une minorité de mortels. Mon approche a été différente.

« Je t’en prie, reprends-je une fois sur le pont, mon panier à mon côté. Monte. »

La passerelle d’embarquement qui lui permet de descendre jusqu’à moi a les garde-fous habituels mais même l’habitude de venir ici n’a pas rendu le présent fou à son aise pour la franchir. La première fois, c’était un indice sur le fait qu’il ne soit pas un dieu. Mes rencontres avec ceux-ci se font au gré des aléas mais la plupart n’a pas besoin de mon aide ou préfère éviter d’y recourir. Les humains ont bien moins à risquer et sont donc plus téméraires. Ou inconscients. Tout aussi utiles, cependant.

Enfin arrivé sur le bateau, mon invité est libre de détailler la partie suscitée du pont comme les autres, depuis les panneaux solaires du gaillard, accompagnés d’une ruche, de deux pompes à chaleur, une air-air et une air-eau, et surmontés d’une éolienne à la proue jusqu’à ceux du toit du large poste d’équipage, à la poupe. Les collecteurs d’énergies renouvelables s’associent à des dynamos dans la coque pour rendre mon logement autosuffisant tandis que l’isolation du bateau est complétée par celle apportée par la terre, assurant un chauffage peu énergivore.

Son tour d’horizon fait, mon invité me tend une main que je saisis avec un sourire amusé. Il me teste et, tout comme lui, mon membre envoyé en éclaireur ramasse les informations qui lui sont données. La prise est ferme et reçoit le renfort de sa jumelle, s’accrochant à mon poignet en témoignage de ce qu’il attend de moi. Mon sentiment me conduit peut-être à pencher le buste en avant mais mes doigts ne sauraient signifier autre chose que cette même attention que mes yeux lui portent.

Une fois libérée, j’emplois ma main à l’accompagner à la cabine d’équipage proche. Après avoir franchi l’une de ses portes, je délaisse mes chaussures dans la penderie se tenant à son côté et laisse mon invité en faire de même, y ajoutant son sac et ses chaussures. Si le tableau de bord se trouve à sa place, de même que les escaliers menant à l’ancienne cale, ils servent de décor à un véritable petit salon, plusieurs chaises pliantes mais confortables entourant une table basse du même acabit. Ignorant cela au même titre que la vue océanique nous entourant, j’emprunte les escaliers et descends sous le pont.  Dans la cale, entre les deux accès symétriques, se tient un mur végétal dont les senteurs accompagnent le courant d’air qui s’engouffre dans le loft. Le plafond est étonnamment haut, suffisant à ce que l’on ne risque pas de se cogner dans les goulottes étanches qui le parcourent comme dans les trapus plafonniers qu’elles relient entre eux. Ceux-ci sont inutiles à cette heure car, s’ils permettent un éclairage bien inférieur à celui des vitres de la cabine, les nombreux hublots laissent suffisamment passer de lumière pour y voir clairement. Longue et large comme le jardin-potager qui la surplombe, l’ancienne cale est aménagée en une pièce principale mêlant séjour, salon, bureau et bibliothèque, cette dernière close de portes vitrées et tout aussi accrochées au sol et aux murs que le reste du mobilier boisé.

« Page 273 à 275 pour la partie sans parti-pris, dis-je en m’emparant  d’un volume épais d’un peu moins d’un millier de pages gonflées et dont la tranche porte le titre et le sceau ; Necronomicon. La suite n’en tient pas du tout de la propagande. »

L’ironie me fait sourire alors que je me déleste du livre. Je reprends ensuite ma route à travers la pièce, vers la proue. Se rétrécissant à mesure que l’on approche du fond, cette partie contient la cuisine et l’électroménager, alimentés par les batteries stockées au-dessus d’elles, avec une hotte reliée à l’une des pompes à chaleur suscitées. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. La vérité ne fait pas exception.

C’est pour entendre ma version de l’histoire que mon invité est ici, me confirme-t-il alors que je pose le panier sur le bord de l’évier et en sort ma récolte, aujourd’hui composée de salades, concombres, fraises et tomates. Mon sourire se fait différent tandis que je récupère les fruits rouges, passant outre les convenances d’accueil puisqu’elles ne sont pas la recherche de mon invité.

« Je suis venue à la conscience à une époque où l’Etoile du Nord n’était pas encore Alpha Ursae Minor, l’étoile polaire actuelle. Il s’agissait de celle que l’on nomme aujourd’hui Alpha Draconis, qui fut appelée par les astronomes arabes "Thuban" ; "Serpent". Le nom qu’ils donnaient à toute la constellation du Dragon, cette apparence que l’on finirait par m’offrir. Cependant, l’époque était à l’animisme ainsi étais-je Namma, l’Océan. Je sentais la vie en moi tout comme je la concevais sur ces terres que j’entourais. Cependant, j’étais seule. Au début, ce n’était pas un problème. A travers le temps, cela le devint. J’ignore combien de siècles cela pris, le temps n’était pas encore compté ainsi. Quoi qu’il en soit, j’ai fini par pleurer. Mes pleurs sont montés vers mon étoile puis se sont éloignés sur ces terres hors de ma portée. Les Larmes de l’Océan sont tombées jusqu’à en faire naitre un second, d’eau douce cette fois, à travers les territoires émergés et au-dessous d’eux. Absu. Mon premier né. Mon premier amant aussi. Bienvenue dans la mythologie sumérienne. »

Revenue jusqu’à l’un des deux fauteuils de lecture accompagnant la bibliothèque, je tends à mon invité l’un des ovaires végétaux. Il refuse poliment en me déclenchant un sourire amusé : on ne mange rien des enfers, sans quoi on y reste prisonnier. Ceci n’est pas le royaume souterrain mais la prudence est de mise. L’éducation occulte est appréciable chez un magicien, surtout lorsqu’on n’a pas à la faire soi-même. Bien qu’il y ait des avantages à cette dernière méthode, nous ne sommes pas là pour cela.

« Ensemble, mon fils et moi ne tardèrent pas à lui faire des frères : Anu, qui devint le seigneur du ciel, et Kingu, celui de la terre émergée. Le premier était mon préféré des deux, il me faisait rire aux larmes lorsqu’il voulait déclencher la pluie. C’est pour cela que je fis de lui sa divinité, tout comme celle de la végétation qu’elle permettait de faire vivre. Ensemble, nous eûmes pour fils Enlil durant la seconde moitié du IIIe millénaire précédant Jésus-Christ, divinité du destin et de la royauté. A la fin du millénaire vint également Enki, divinité de la sagesse, des arts et des techniques ainsi que de la magie et de l’exorcisme, après que je lui ai léguée la première. Pour tout dire, la mythologie a retenu que lorsque j’eus l’idée de la "création de l’homme", ce fut à lui que je l’ai confiée. J’étais déjà devenue la mère de la vie, Tiamat, et, la mode d’avoir une apparence physique ayant été faite par mes fils, Anu pris les étoiles et me donna pour forme ce serpent-dragon qu’elles représentaient. Je sais, c’est mal pour une mère d’avoir ses chouchous mais, que veux-tu, il faut être dans le déni pour croire à l’égalité. »

Absente, je fais un silence le temps de croquer une fraise. Ma mastication est lente, une lenteur amère. Les souvenirs ne sont plus aussi clairs qu’ils furent mais le sentiment de tristesse est toujours là. Celui de trahison également. La colère, elle, est passée depuis bien longtemps. Mon cœur se serre, mes doigts aussi, mon regard s’attarde sur le bout de tige. Ma voix s’élève à nouveau, neutre.

« Le pire étant que ce n’est même pas cela qui a déclenché la fin du matriarcat. L’ambiance était plutôt bon-enfant, comme tu dois t’en douter. Cependant, la fin du troisième millénaire avant l’An 0 vit notre famille s’entre-déchirer. Puisqu’il me faut résumer la chose, je dirais que certains ont fait leur crise d’adolescence. Les garçons… Avec Enki, j’étais très occupée à monter sur pied l’Humanité et ce fut en venant me faire part de son avancée sur le projet qu’il entendit Absu, comme tout père n’ayant plus d’autorité sur elle, parler de détruire sa progéniture. Bien évidemment, je n’étais pas d’accord et tempérais mon mari. Cependant, durant le sommeil de celui-ci, son frère-petit-fils l’assassinat… Autant j’étais contre le fait de tuer les gosses, autant Enki avait dépassé les bornes en tuant mon mari et allait être puni pour cela ! »

Mon attention glisse du végétal au jus rouge laissé par son fruit sur le bout de mes doigts. Immobile, je continue de détailler un instant cette symbolique dont le goût surpasse celui du fruit responsable. Puis mes doigts délaissent la queue au sein de mon autre paume, en compagnie d’autres fraises, et pouce, index et majeur s’étalent le sang fruité insuffisant à couvrir ma peau.

« Anu prit le parti de son fils et s’opposa à moi, devenant le roi de la faction dissidente et me conduisant, dans ma colère, à menacer de leur retirer la création toute entière. Kingu se joignit à moi, s’attirant mes faveurs. Ensemble, nous mirent au monde les dragons pour venger mon mari et détruire les "dieux". Malheureusement, Enki avait hérité des pouvoirs d’Absu après l’avoir tué et le fit se réincarner en son propre fils, Marduk. J’étais grand-mère ! Le meurtre m’avait fait perdre la tête et la réincarnation acheva le travail. En effet, après avoir tué Kingu et permis à Enki d’utiliser son sang pour terminer son façonnement de l’Humanité, mon premier "vrai" petit-fils me décapita. Sans doute inspiré par son père, il a placé mon corps dans la terre pour que mon sang devienne source à la magie, donnant naissance aux "courants telluriques du dragon", et ma tête dans les cieux pour que les larmes de ma tristesse éternelle continuent d’être l’eau qui tombe du ciel. Franchement, j’en ai encore mal au cou… »

Je m’arrête là, un spasme de ma gorge me conduisant à involontairement bouger ma tête alors même que mes yeux continuent de fixer le contact collant du jus de fraise. Cependant, je ne regarde plus un point de l’espace mais un point du temps. Quatre millénaires se sont écoulés depuis. Maints cycles en ont fait de même. Pourtant, mon cœur se presse encore au souvenir de ces événements, lui que je ne peux dévorer comme je le fais de ces fruits qui lui ressemblent. Je n’en pleurs plus depuis longtemps, cela dit.

« Après, le p’tit con ne c’est pas arrêté là. D’avoir le contrôle sur la pluie, il put usurper les attributs d’Anu, entrainant l’intronisation d’Enlil en tant que roi des dieux. Pour un temps.
Lorsque Babylone s’éleva comme la capitale de la Basse Mésopotamie, Marduk se dressait comme divinité principale et souveraine du panthéon de ce qui était désormais la mythologie babylonienne. Il est beau le "dieu protecteur" du Necronomicon… mais pourquoi me croire, ne suis-je pas la méchante de l’histoire ?
»

Mon regard a quelque chose d’inquiétant, un quelque chose qui tend mon interlocuteur. Qui l’effraie. Le pouce d’abord, puis l’index et enfin le majeur joignent ma langue afin que celle-ci les déleste du peu de fruit rouge qui reste sur eux. Les deux premiers, ensuite, s’en vont en quête d’une nouvelle fraise.

« "N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort". Un nouveau cycle commença, une nouvelle vie que je me décidais à mener loin de ceux qui n’étaient plus les miens. Cela étant, le sort qu’ils m’avaient réservé devint un running-gag. Durant le IIe millénaire, les dieux Hittites tuèrent le dragon Illouyankas, ceux phéniciens pourfendirent Tannin et Lotan. Durant le premier, les mythologies se diversifiaient toujours plus, de même que les rencontres et les mésaventures. Me casser la tête était devenu une sorte de sport international à l’aune duquel les dieux d’Europe, du Proche et du Moyen-Orient se la mesuraient. Evidemment, lorsque l’Unique commença à s’imposer, lui aussi voulu mettre le "serpent fuyard" à son menu… chose qu’il fit d’une manière similaire à Marduk, c’est-à-dire littéralement. Après m’avoir terrassée, il mit mes restes au frigo pour les servir en nourriture à ses "justes". Heureusement, je n’étais plus vraiment à ça près. »

Une nouvelle queue de fraise se dépose dans le cimetière que constitue la paume de ma main. Il ne reste plus que l’un des fruits entiers et je l’y laisse. Jambes croisées d’aise, je fixe mon interlocuteur dont les mains sont apposées sur l’épais volume qu’il n’a toujours pas ouvert, pas plus qu’il ne l’a rangé. Son visage est impassible, considérant mes propos et résistant à mes remarques. Entre méfiance et concentration, son attitude me plait. Cela m’encourage à me jouer de lui comme à lui épargner mes jeux, consciente d’avoir expédié deux millénaires d’existence tout comme le fait que les péripéties sont la partie la plus longue d’une histoire.

« Le cycle suivant n’en fut pas vraiment un car mon âme fut envoyée aux Enfers. Lieu de collusion de nombreux panthéons, s’y trouvaient multitudes d’anciennes divinités parfois réduites à une condition de démon par l’Unique et ses anges. Un moyen simple mais efficace de diaboliser toutes les croyances plus anciennes qu’eux, de discriminer tous les croyants refusant leur vérité. La répétition d’un cycle que je n’avais cessé de connaitre depuis la fin du troisième millénaire. Au risque d’être raciste, je n’avais pas l’intention d’être de cette engeance tertiaire après tout ce que j’avais été ; qu’importe qu’ils fassent de moi le Grand Menteur, l’Amiral des Enfers, présidant aux déplacements, aux voyages, aux déménagements et à l’instabilité. Qu’importe même que, considérant combien j’étais consumée par l’envie de retrouver ma condition divine, ils me nomment Démon du Pêché Capital d’Envie. On m’avait représentée comme un mal pouvant provoquer de tels cataclysme qu’il en était capable de modifier la planète, d’en bousculer l’ordre et la géographie… j’allais donc le faire. Cependant, je ne le ferais pas comme à l’époque de Sumer. J’allais le faire avec les nouveaux attributs que l’on m’avait donnés. Les "hérétiques" et les démonologues pouvaient m’invoquer pour se voir enseigner le mensonge, la duperie, la tromperie, à s’imposer en société et soixante-dix langues différentes. Je l’ai fait. Je l’ai fait afin d’aider à outrepasser cette incompréhension avec l’extrême orient et son interprétation plus originelle de la figure du Serpent-Dragon et de la magie tellurique que ses peuples nommaient géomancie ; une magie dont s’emparèrent de nombreuses personnes perpétuant les cultes de la nature, de la Wicca, malgré les persécutions de la civilisation. Je l’ai fait afin d’aider à redécouvrir les écrits antiques, grecs et arabes, ainsi que l’héritage mésopotamien qu’ils possédaient ; dont celui que tu tiens entre les mains. Durant un millénaire et demi, j’ai lié entre eux des individus dans l’ombre de l’entièreté du monde. Je les ai liés à moi. 1651, Léviathan ou Matière, forme et puissance de l’Etat chrétien et civil, de Thomas Hobbes. La naissance une nouvelle forme de vénération non pas liée à la croyance mais à la raison… et d’une manière plus convaincante que les différentes preuves de l’existence du Dieu Unique fournies par René Descartes une décennie plus tôt. »

Le sourire qui ponctue ma déclaration ne connait sa propre conclusion que lorsque mes lèvres doivent s’ouvrir pour laisser passer la dernière fraise. Jusqu’à la queue, celle-ci est consumée lorsque mes mâchoires se referment. Et la tige, elle, s’en va échouer en compagnie de ses homologues, disparaissant à son tour lorsque ce sont mes doigts qui se referment.

« Comme j’avais été autrefois l’océan composé d’innombrables gouttes d’eau salée, j’étais devenue le Dieu Mortel composé de tout humain s’en remettant à un Etat pour sa survie. Colonisation aidant, le monde entier se découpa ainsi. Le temps passait et ma bible en inspira d’autres, faisant progressivement oublier le démon au profit du dragon. Il y eu des ratés, tel La vie de Faust, ses exploits & comment il fut précipité en enfer de Friedrich Maximilian Klinger, en 1791, mais globalement le chemin se pavait petit à petit. La piste avait été semée et il ne manquait plus qu’à la faire suivre. Ainsi serait bouclé le cercle. Ainsi en reviendrais-je à qui j’avais été. Le XXe siècle fut le commencement de ma nouvelle postérité : des sectes dédiées à l’occultisme telles l’Ordre hermétique de l’Aube dorée, l’Ordo Templi Orientis et l’Astrum Argentinum aux sciences économiques essayant "d’enchainer le Léviathan" en instaurant une concurrence fiscale entre Etats en passant par la philosophie d’Alain me rattachant les mass-médias avec leur propagande, par nombre de fictions et de recherches… C’est en 1977 que fut publié l’ouvrage qui relia une grande partie des pièces du puzzle ; ouvrage dont la première partie se dédie à son histoire, et la seconde à la mienne. »

Mes lèvres se referment sur mon index pour l’ôter du sang fruité alors que mon regard suit celui de mon interlocuteur. "Ceci est mon témoignage sur tout ce que j’ai vu, et sur tout ce que j’ai appris…" a écrit l’anonyme "Simon" pour commencer Les Noms Morts, l’Histoire Secrète du Necronomicon. Les doigts encore légèrement gluants de sucre et de salive caressent le visage des lèvres à l’oreille, brisant son impassibilité d’un sursaut alors que son détenteur réalise que j’ai bouché. Je suis au-dessus de lui et il plonge ses yeux dans les miens, découvrant que lorsqu’on regarde trop longtemps l’Abyme, celui-ci nous regarde aussi.

« Bien sûr, comme tout texte hérité de Babylone, la description qui est faite de moi n’est pas reluisante. Qu’importait, comme l’Ordalie de Marduk l’avait prouvé au VIIe siècle, ce n’était qu’une question de temps avant que d’autres prennent mon parti. 1979, The Dinner Party m’a relié à mon rôle premier. Et depuis les années 80, combien d’œuvres littéraires, audiovisuelles, musicales et vidéoludiques impliquant les noms du Léviathan ou de Tiamat ? Combien de mouvements néopaïens et wiccas reprenant des héritages plusieurs fois millénaires ? J’étais de retour… »

Mes yeux le quittent. Ma main aussi. Je le laisse seul avec le livre. Mes pas me conduisent aux escaliers, face au mur végétal. Le poing clos le long de mon corps, celui ouvert s’en va effleurer les feuilles.

« Mais, malgré ma pleine intrication avec la culture actuelle, je restais extérieure. Durant l’été 1997, je fis plusieurs tentatives pour revenir sur ce monde ; cela ne donna que le bloop. Une décennie plus tard, un démon joua avec les Portes et le résultat fut sans surprise. Le retour des "Grands Anciens" fut un cataclysme qui modifia la planète, en bouscula l’ordre et la géographie… comme cela avait été si souvent prophétisé. J’ai ma part de responsabilité dans cela. Cependant, il est un point que les oracles et les sibylles n’avaient pas eu le bon sens de percevoir… »

Mes paroles se meurent alors que ma main retombe. Mon obligé m’a rejoint, se détournant des savoirs anciens ayant survécu au nouveau déluge pour suivre l’un des êtres ayant été parti-prenant de celui-ci. Être qui le reconduit vers les ruines reconstruites de l’Œil de la Tempête, cette nouvelle New York.

« J’ai franchi les Portes, inappréhendable par la raison et à peine descriptible par les mots. Un monstre colossal à la forme imprécise que l’esprit mortel tentait de limiter à un dragon ou un serpent quand bien même ses sens ne parvenaient à percevoir cette totalité de chairs mouvantes comme l’onde et au buste doté d’ailes ou de nageoires. L’une des nombreux protagonistes de la fin d’un monde. Cependant, la fin d’une chose est le commencement d’une autre. »

Accoudée au bastingage, je regarde les bâtiments de la ville portuaire, mains posées l’une sur l’autre. Mon obligé me rejoint, une fois ses chaussures, son sac et son manteau récupéré. Il ne dit pas un mot, suffisamment âgé pour avoir vécu le cataclysme comme la reconstruction. J’ignore s’il connait la suite, s’il a compris que, comme les autres dieux, mon absence d’antagonisme avec l’Humanité et le monde m’a conduit à abandonner ma forme primaire pour en façonner une humaine. Une avec laquelle j’ai voyagé et, récemment, suis revenue là où ce nouveau cycle a commencé. Inutile de préciser cela, cependant, car sa question a trouvé réponse. "Qui suis-je ?"

Ma main du dessous s’ouvre. "Qui suis-je ?" Avec une lenteur irréelle, les tiges de fraise chutent jusqu’à l’eau salée de l’océan. Portées par celle-ci, elles ne tardent pas à se presser contre la coque de mon habitation, quelques mètres au-dessous du nom de celle-ci. Léviathan.


•• Hors Jeu ••



Pseudo  ••  Amaranth
Comment avez-vous découvert le forum ?  ••  Par Unity
Qui est la personnalité sur l'avatar de votre personnage ?  ••  Natasha Henstridge
Code du règlement ?  ••  Validé par Cami
Code de la section des groupes et pouvoirs  ••  Validé par Cami


Crédits pour les images: insérer le(s) nom(s) ici



Premier jet de la fiche terminé, celle-ci est prête à la modération Wink
Revenir en haut Aller en bas
Everybody's Fool
Cameron EvansCameron Evans


Messages : 1264
Emploi/loisirs : Assistant de Mme Holmes


Feuille de personnage
Phobie: Être un monstre
Ambition secrète: Redevenir humain

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 13 Mai - 14:48

Je te valide! Bienvenue chez les fous!  What a Face

Donc, tu cliques ici pour te demander:
un rang
un lieu où habiter
un emploi

Pour créer ta fiche de liens, c’est ICI
Puis, pour ta fiche de sujets ICI

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tenor
J'ai justement des mommy issues, donc je t'aime déjà!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
I put the hot in psychotic
Alistair KeatingAlistair Keating


Messages : 119
Emploi/loisirs : Creepy Clown


Feuille de personnage
Phobie: M'ennuyer
Ambition secrète: Tout savoir sur tout le monde

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 13 Mai - 15:06

Bienvenue, déesse fabuleuse SERPENT!

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_inline_o4xe7oh07r1qlt39u_250

J'aime beaucoup adorer les dieux dangereux - j'ai même déjà un ami dieu-serpent*! Je suis certain que vous vous entendriez bien à vous mordre la queue ensemble!

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_inline_o4xe8dIv2u1qlt39u_250

Sache que 83% de mon adoration va à Proserpine, mais j'ai encore de la place pour adorer une déesse que les gens décrivent comme une emmerdeuse!

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_inline_o4xe8t497s1qlt39u_250


*C'est Jormungandr, non-joué pour l'instant, mais on m'a promis sa création future!

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_ooxwtiHtsH1sw01uuo2_r1_540

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Giphy

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 20505325_10211867848464392_1604178028882034688_n
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard bien élevé
Jim V. CrowleyJim V. Crowley


Messages : 286
Emploi/loisirs : Étudiant à l'Université de New York, stagiaire chez Crowley Industries


Feuille de personnage
Phobie: L'échec
Ambition secrète: Être à la hauteur.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 13 Mai - 15:20

Bienvenue!

Beaucoup trop de dieux dans cette ville. Faudrait que je trouve comment en devenir un...
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_odb4qdrlbj1rbud4zo1_500

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 13 Mai - 16:04

Merci à vous trois Smile

Cameron, je m'en vais faire les demandes ce soir et les fiches demain. Ensuite, on pourra explorer tes problèmes en RP avec plaisir...

Alistair, saches que je ne me contenterai pas de 17%. Il va falloir se croiser pour remédier à ce chiffre, d'autant que je peux faire concurrence à Jo également !

Jim, les pactes et les défis m'intéressent toujours. Que dirais-tu que l'on cherche ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
J'aime le bruit des os qui se brisent
Brook A. HendrixBrook A. Hendrix


Messages : 78
Emploi/loisirs : Je possède et dirige la salle de gym Warrior


Feuille de personnage
Phobie: La faiblesse
Ambition secrète: Conquérir le monde

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 13 Mai - 18:20

Bienvenue et n'hésite pas à venir flooder avec nous.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_nfnsh0b1rL1sgry48o8_250

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_p2fhwzbk5o1rh3n4io2_400

Envie de te faire casser la gueule?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Univers
Gabrielle V. EnglebertGabrielle V. Englebert


Messages : 1169
Emploi/loisirs : PDG, actionnaire majoritaire et fondatrice de Venus Industries Inc.


Feuille de personnage
Phobie: Avoir à nouveau le coeur brisé.
Ambition secrète: Que Loki BRULE

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 13 Mai - 20:50

Bienvenue!!!! Very Happy

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 599967gab1  Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 674230gab2  Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 404080gab3


Parce que je l'aime. :
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 2:47

Merci toutes les deux

Brook, je tâcherai d'y faire un tour !
Revenir en haut Aller en bas

Lenny PinskerLenny Pinsker


Messages : 222


Feuille de personnage
Phobie: Vivre une grande humiliation, attraper une maladie grave
Ambition secrète: Devenir un grand auteur, rencontrer l'amour de sa vie

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 4:25

Bienvenue !

Est-ce qu'on est réduit en cendres si on essaye de t'invoquer ? Shocked

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_ovie6iDvX91v8sfxto2_500

Est-ce que je peux faire semblant de te contrôler sous ta forme de serpent pour impressionner/terrifier des gens ? study

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 49eb4d9da2bf839105f2e75984ea0fb42a658d0f_00

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 972023tumblrinlinengl7pghlbd1qly11d
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 6:21

Merci... tout seul ?

Pour répondre à tes questions, d'une part ça serait contreproductif de réduire mes invocateurs en cendre. D'autant plus que les humains ont inventé une méthode de torture plus exquise : la boite vocale qui commence par "allô ?" ! D'autre part, ton envie est réalisable moyennant que l'on fasse un marché et que je récupère ma forme de serpent. Envie de te lancer dans l'aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
La reine sans couronne
Elisa H. GibsonElisa H. Gibson


Messages : 388
Emploi/loisirs : Avocate


Feuille de personnage
Phobie: Être inutile.
Ambition secrète: Être aimée.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 14:46

Bienvenue! (Puisses-tu ne pas t'allier à Loki.)

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_n484fsYzK11qfb5cjo5_250 Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_n484fsYzK11qfb5cjo4_250
They always say time changes things, but you actually have to change them yourself.
― Andy Warhol
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 14:49

Merci !

Et n'hésite pas à faire une meilleure offre que lui Wink
Revenir en haut Aller en bas

Atara LackeyAtara Lackey


Messages : 351
Emploi/loisirs : Directrice du Velvet Dream


Feuille de personnage
Phobie: Être éloignée de ma famille
Ambition secrète: Me sentir vivante

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 16:35

Salut, nouvelle déesse très séduisante!

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_my874izim81sxljiyo6_250

N'hésite pas à venir t'amuser au Velvet Dream! (C'est mon bar!)

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Original

Beauty on the inside doesn't give you free drinks.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 5a033aa225c6034063906a72f52c1cda--font

Gifs fantastiques sur ma vie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 14 Mai - 17:03

Merci. Je viens de regarder la description et, si tu es disponible pour un RP malgré que tu sois off, tu peux planter le décor d'une soirée spéciale et je te rejoindrais Smile
Revenir en haut Aller en bas

Nichole HarvelleNichole Harvelle


Messages : 356
Emploi/loisirs : Médecin-résidente, activiste, pianiste


Feuille de personnage
Phobie: Se retrouver toute seule
Ambition secrète: Être appréciée et admirée

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMer 15 Mai - 13:48

Bienvenue!

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_n06va8BuQi1rhf7w8o3_250

_________________

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 0b3z

“Life can only be understood backwards; but it must be lived forwards.”
–Søren Kierkegaard
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMer 15 Mai - 15:23

Merci jeune sorcière. Su jamais tu as envie d'amplifier tes dons, n'hésite pas à me contacter Wink
Revenir en haut Aller en bas

Christian C. ReaverChristian C. Reaver


Messages : 471
Emploi/loisirs : À la tête d'une grande agence de rencontres


Feuille de personnage
Phobie: Mal paraître
Ambition secrète: Être aimé.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMer 15 Mai - 17:44

Bienvenue! Je vois que tu es célibataire. N'hésite pas à faire affaire avec mon agence de rencontres!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyJeu 16 Mai - 3:48

Merci pour la proposition. Je le ferais même si me mêler des amour des autres m'intéresse plus que m'en trouver un !
Revenir en haut Aller en bas

Raphael StarkRaphael Stark


Messages : 75


Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptySam 18 Mai - 18:29

Bienvenue! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptySam 18 Mai - 18:37

Un autre ange déchu de ma connaissance m'avait dit que "la Déchéance n'est laide qu'affichée sur la figure d'autrui." Qu'il s'agisse de lui ou de toi, elle ne se voit pas Wink

Merci pour l'accueil !
Revenir en haut Aller en bas

Josh R. de RoncevauxJosh R. de Roncevaux


Messages : 46
Emploi/loisirs : Import/ Export - Cambrioleur


Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 20 Mai - 15:25

Bienvenue Smile

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Sign_j10
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyLun 20 Mai - 15:57

Merci, chevalier des temps modernes. J'espère que tu ne suis pas la tradition de Georges de Lydda, combattant le dragon, sans quoi notre relation risque d'être prise de tête Wink
Revenir en haut Aller en bas

Josh R. de RoncevauxJosh R. de Roncevaux


Messages : 46
Emploi/loisirs : Import/ Export - Cambrioleur


Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptySam 1 Juin - 8:49

Ma belle dame, je suis bien un chevalier. Mais pour les temps modernes, je vais avoir besoin d'un petit temps d'acclimatation. Embarassed Macsen se révèle être un professeur peu bavard...
Tant qu'aucun tentacule ne menace la veuve et l'orphelin, ma fidèle épée restera rangée dans son fourreau.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 535921147

_________________
Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Sign_j10
Revenir en haut Aller en bas
Le Léviathan
Thomasine T. OcéaneThomasine T. Océane


Messages : 101
Emploi/loisirs : Consultante indépendante


Feuille de personnage
Phobie: Continents de plastique
Ambition secrète: Trouver des personnes avec qui se lier, avec qui discuter et être comprise (d'après Macsen)

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptySam 1 Juin - 16:31

Et bien, je me permettrais de rappeler mon statut de veuve et d'être suffisamment bavarde lors de ma participation à votre petit temps d'acclimatation Wink

Répondu au MP
Revenir en haut Aller en bas
American Dreamer
Milda CarterMilda Carter


Messages : 156
Emploi/loisirs : Cuisinière à la prison, étudiante en sciences à l'Université de New York


Feuille de personnage
Phobie: Les hommes.
Ambition secrète: Retrouver ma soeur.

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan EmptyMar 4 Juin - 21:27

Bienvenue, ô toi qui vas changer ma vie!

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Tumblr_inline_ngzibmHzre1t6da4c

_________________

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan 041936qGjxnb15

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Vide
MessageSujet: Re: Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan Empty

Revenir en haut Aller en bas

Thomasine Océane, Tiamat le Léviathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Le commencement :: Présentation :: Membres validés-