AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Loki est vieux et con [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
J'aime le bruit des os qui se brisent
Brook A. HendrixBrook A. Hendrix


Messages : 78
Emploi/loisirs : Je possède et dirige la salle de gym Warrior


Feuille de personnage
Phobie: La faiblesse
Ambition secrète: Conquérir le monde

Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyLun 5 Nov - 19:40

Je me levai et contournai le bureau de Mars pour me rapprocher de la lycan qui était venue nous rencontrer. Ses explications m'avaient paru durer une éternité, coincée sur ce fauteuil. Les informations qu'elle nous avait révélées suscitaient bien sûr mon intérêt, mais j'avais du mal à cerner les intentions précises de Miko et elle ne m'avait fourni aucune piste à ce sujet. Je n'avais pas de mal à croire que l'envie de nuire à son ex suffisait comme motivation à s'allier à ses ennemis. J'avais vu des dieux tuer pour des raisons bien moins valeureuses, et trahir des amis pour les gains les plus discutables. Faire confiance venait toujours avec le risque de se faire poignarder dans le dos; il fallait toujours être prêt à se défendre. Cette jeune femme n'avait pas à me convaincre de la véracité de ses dires: la rage contenue qui soulignait chacune de ses paroles me confirmait qu'elle portait volontairement des coups invisibles à Loki. De plus, inventer que Loki était en vie, qu'il était responsable de la mort de la moitié de la meute des lycans de New York et qu'il préparait certainement d'autres attaques avec le soutien de sa fille, Hel - une nouvelle venue sur l'échiquier, ne pouvait rien lui rapporter. Je voulais élucider pourquoi elle avait choisi Mars parmi les nombreux ennemis de Loki.

-Qu'est-ce qu'on peut t'offrir de plus que, disons, Héra? Elle a beaucoup d'alliés créatures - notamment des lycans.

Je jouais l'innocente. Je savais que la meute s'était séparée en deux clans après l'incendie. Ce n'était un secret pour personne s'intéressant aux enjeux politiques de la ville. Ceux qui ne voulaient plus suivre Justin Blackburn étaient partis avec Miko. Comme Justin faisait partie des alliés les plus proches de Héra, la petite meute de Miko devait s'être dissociée d'elle. Après tout, c'était certainement leur alliance avec la déesse qui avait attiré l'attention de Loki. J'avais participé à quelques rencontres de dieux du temps du gouvernement Laufey et l'animosité que Loki et Héra ressentaient l'un envers l'autre avait soulevé beaucoup de blagues de mauvais goût parmi les dieux. J'en avais peut-être moi-même fait quelques-unes.

Je n'avais participé qu'à peu de rencontres avec les autres dieux. Les têtes d'affiche des panthéons les plus populaires s'étaient vite emparées du droit de décider et de se disputer entre elles sans laisser aux divinités moins reconnues la chance de s'impliquer réellement. Beaucoup ne s'étaient même pas intéressées à mon identité, n'ayant d'yeux que pour les plus grandes célébrités. J'avais essayé de fraterniser avec certains dieux plus ouverts, mais on m'avait offert ce recul familier devant la révélation de ma spécialité divine. Je n'avais pas traversé la brèche pour revivre l'Olympe. Je m'étais donc concentrée sur ma réussite personnelle, me détachant des autres divinités, leur préférant les humains, comme je l'avais souvent fait par le passé. J'étais passée à autre chose et j'avais bâti un cercle où on reconnaissait ma valeur. Puis, ma plus vieille histoire d'amour m'avait rappelée et je n'avais pas pu résister. On avait besoin de moi pour une guerre.


-Il y a aussi pas mal de dieux qui ont des différends plus personnels avec Loki et qui seraient prêts à beaucoup pour lui nuire. Il a quand même essayé d'exécuter publiquement une déesse romaine.

La meute de Miko était petite, vulnérable. Leur leader avait tout à gagner de nous voir éliminer Loki mais, d'ici là, les siens restaient à la merci du dieu fou. J'étais d'avis que sa présence dans le bureau de Mars plutôt qu'auprès de rebelles non liés aux dieux était motivée par un besoin de protection. Sa proximité avec Loki lui avait certainement permis d'ouvrir les yeux sur la puissance réelle des divinités. Elle savait probablement que les mortels, seuls, n'avaient aucune chance. Elle m'apparaissait plus intelligente que les gens de son espèce l'étaient en moyenne.

- En dehors de Loki, ses alliés et toi, qui est au courant de la mise en scène de sa mort et de la participation politique de sa fille?

Cette déesse m'inquiétait, et c'était sans compter son statut de souveraine de son propre monde des morts. Je n'avais jamais entendu parler d'elle dans un contexte politique. En fait, j'ignorais jusqu'à sa présence à New York. Beaucoup de dieux passaient inaperçus depuis l'ouverture de la brèche - certains, depuis toujours - sans que ça soulève mon intérêt, mais que la fille de Loki soit apparue de nulle part me dérangeait. Loki ne l'avait même jamais mentionnée personnellement quand il menait les rencontres de divinités. Il avait laissé entendre que tous ses enfants étaient morts. Cachait-il d'autres rejetons dans sa manche? S'il avait trouvé comment ramener des gens de l'autre côté de la brèche, il y avait peut-être un espoir pour mes propres enfants. Voilà qui pourrait nous faire de bons guerriers.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_p2fhwzbk5o1rh3n4io2_400

Envie de te faire casser la gueule?:
 


Dernière édition par Brook A. Hendrix le Mar 10 Sep - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Little Red Riding Wolf
Miko SnøhvitMiko Snøhvit


Messages : 87
Emploi/loisirs : Étudiante, réceptionniste et fêtarde


Feuille de personnage
Phobie: Que quelqu'un que j'aime meurs.
Ambition secrète: Devenir une alpha...

Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyDim 20 Jan - 18:54

Miko avait passé de très mauvais moments depuis le feu à la maison des lycans. Elle était sortie quelques fois au milieu de la nuit dans la quartier Grey seulement pour hurler. Crier lui faisait toujours du bien. Elle n’en parlait pas vraiment, parce qu’elle devait avoir l’air forte et en contrôle pour sa meute, mais elle se sentait si fragile et minuscule à l’intérieur que ça avait été difficile pour elle de prendre le rôle de chef de meute. Elle avait tellement longtemps rêvé d’être alpha, mais jamais dans ces conditions. Jamais en enterrant la moitié de sa meute et en voyant l’autre moitié de ce qui restait partir avec ce fendant de Justin. Elle en avait voulu à ceux qui étaient partis, car elle ne comprenait pas comment ils pouvaient abandonner ainsi tout ce que son grand-père avait bâti. C’était comme si toutes ces années passées dans la meute bienfaisante de Blanca ne voulait rien dire pour eux, puisqu’ils avaient tout balayé si facilement. Bien que Miko ne pensait plus à tous les jours à son grand-père, quand elle se retrouvait devant les siens, à devoir faire un discours pour les encourager, elle avait une pensée pour lui qui avait toujours le bons mots et pour qui ce rôle semblait facile.  Elle n’y pensait plus vraiment, mais elle ne l’oubliait pas pour autant. Pas comme tous ces traîtres qui étaient désormais pâmés devant Blackburn.

Miko avait mis un peu de temps, donc, pour panser ses blessures. Loki lui avait vraiment fait du mal et elle devait aussi aider sa meute à se reconstruire. Puis, elle avait eu le temps de penser. Elle voulait nuire à Loki et pour se faire elle devait aller se chercher des alliés. Dans les camps adverses, elle avait donc le choix entre Héra, qui était déjà soutenue par Justin, il était donc hors de question d’aller vers elle, ou les dieux de la guerre. Le choix s’était donc fait naturellement. Miko ne croyait pas vraiment que Loki s’en prendrait à nouveau aux lycans, puisqu’il les avait déjà assez affaiblis, mais en même temps, elle devait être prête à toute éventualité. Elle était donc venue rencontrer Mars et Arès et leur avait dit tout ce qu’elle savait sur Loki et ses plans, et ce, depuis l’exécution publique.


-Qu'est-ce qu'on peut t'offrir de plus que, disons, Héra? Elle a beaucoup d'alliés créatures - notamment des lycans.
-Loki m’a déjà parlé en long et en large d’Héra et disons que rien de bien positif en ressortait. De plus, elle a déjà eu sa chance à la mairie et je ne pense pas qu’elle a vraiment été à la hauteur. Pour finir, oui, elle est appuyée par certains lycans, mais je me dissocie d’eux et les lycans qui me suivent n’aiment pas Héra pour les raisons déjà évoquées.


Miko avait enfilé un tailleur noir avec de fines rayures verticales d’un gris foncé et comme elle avait attaché les boutons, elle se convainquait qu’elle réussirait à les convaincre. Elle n’était soudainement plus aussi convaincue. Bien sûr, elle se doutait qu’ils ne diraient pas oui immédiatement sans poser de questions ou sans mettre de conditions, mais elle avait espéré un peu plus d’enthousiasme. Elle était consciente qu’elle n’était personne d’important pour ces dieux, mais elle gardait espoir de réussir à les impressionner d’une quelconque manière.

-Il y a aussi pas mal de dieux qui ont des différends plus personnels avec Loki et qui seraient prêts à beaucoup pour lui nuire. Il a quand même essayé d'exécuter publiquement une déesse romaine.
-Je suis consciente des autres options qui s’offrent à moi, mais les autres dieux qui en veulent à Loki ne sont clairement pas de puissants dieux de la guerre.


Miko avait pris le temps de bien analyser les différents camps politiques de New York. Il y avait Héra, qui tel que mentionné plus tôt n’était en aucun cas une option d’alliance. Puis, il y avait aussi d’autres dieux et d’autres regroupements de créatures qui en voulait à Loki ou qui voulaient prendre le pouvoir, mais ils étaient tous un peu éparpillés dans leurs idées et leurs buts. La meute de Miko avait besoin d’alliés, de protection. C’était essentiel pour leur survie. Ce n’était certainement pas des gens qui ne réfléchissaient pas qui allaient pouvoir déjouer Loki et Hel.

-Je vous propose une alliance qui sera avantageuse pour nos deux parties. Vous offrez une protection à ma meute en échange d’informations et de mon expertise sur Loki.
-En dehors de Loki, ses alliés et toi, qui est au courant de la mise en scène de sa mort et de la participation politique de sa fille?
-Personne n’autre n’est au courant.


Elle avait répondu sincèrement, en ne clignant pas des yeux et en ne baissant pas le regard, mais c’était un mensonge. Miko en avait parlé aux Forbes, père et fils. C’était ce qu’elle avait de plus précieux et était contente qu’ils aient survécus au feu. Peter avait passé un temps sous supervisions médicale suite aux importantes brûlures reçues dans l’incendie, mais son pouvoir de régénération avait fini par faire son travail et il était revenu en pleine forme. Peter et Jonathan étaient devenus naturellement les conseillers de Miko pour l’aider dans son rôle de dirigeante. Ils étaient aussi ce qu’elle avait qui s’apparentait le plus à une famille. Elle les avaient donc inclus dans tout ce qu’elle savait, car s’il devait lui arriver quelque chose, sa meute aurait des gens prêts à toute éventualité et ils ne seraient alors pas dans le néant. Mais ça, ni Mars ni Arès n’avaient besoin de le savoir.

-Alors? Vous en dites quoi?

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] 535301mikorosesigna
Revenir en haut Aller en bas

Lance M. LarianLance M. Larian


Messages : 85


Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyJeu 7 Mar - 16:44

Vous voyez, le problème des personnes qui arrivent en grande pompe avec la formule « j'ai des révélations à vous faire », c'est que ça n'est spectaculaire qu'en fiction. Dans la vraie vie, vous avez toujours un genre de traître revenchard mais faible qui voudrait vous faire partager sa colère, histoire de vous envoyer frapper son ennemi juré à sa place. Mais, à ce stade, nous rencontrons plusieurs problèmes. Tout d'abord, il est exceptionnel de partager des intérêts aussi similaires que le mouchard voudrait le faire croire : il n'agit jamais que pour lui-même. Ensuite, ses informations sont rarement aussi utiles et exceptionnelles qu'il le prétend, autrement, il n'aurait pas besoin d'invoquer votre aide en feignant d'être un élément clé dans l'échiquier. Contrairement à Brooke-Arès, je n'avais pas de doutes concernant la sincérité de la lycanthrope. Son schéma d'action était cohérent avec son discours. Je ne la pensais pas non plus capable d'avoir feint la rage à l'égard de son ex-Loki, seul élément réellement important de l'histoire. Elle m'était apparue comme une personne sensible, guidée par ses émotions et non par la raison ou un plan méticuleusement calculé. Il était inutile de lui demander pourquoi elle les avait privilégiés à Héra. C'était un choix instinctif évident. Héra avait déjà perdu une fois, les lycans s'étaient désunis, Loki restait essentiellement focalisé sur la déesse. Il ne connaissait encore qu'une faible partie de nos stratégies de guerre, ce qui nous donne, dans l'immédiat, un avantage certain. Et les autres dieux n'essayaient pas d'entrer dans le jeu politique avec autant d'évidence que moi. Je suis sur l'échelle des immortels, le rival le plus direct de Loki. Arès voulait jouer les durs, c'était amusant, mais sa méfiance n'avait aucun sens. Toutes les réponses étaient déjà là. Le véritable problème était autre, et c'était également celui de mon alter ego grec en substance : Miko n'avait que sa rancœur à nous apporter. L'échange était peu équitable. Nous lui étions plus utile qu'elle ne l'était pour nous. Loki était vivant, très bien. Que préparait-il, aucune idée. Donc, savoir qu'il était en vie était pour ainsi dire, la révélation exceptionnelle qui tombait à plat, comme les titres à sensations de ces articles vides pour vous inciter à cliquer sur internet de type « Cette personne a perdu 15 kilos en deux jours grâce à une méthode incroyable ! » Nous aurions pu reprendre ses petites informations et la congédier. Mais il était déjà trop tard, car c'était prendre le risque qu'elle aille aussi crier par vengeance mon identité sur tous les toits, à présent que nous avions une idée de son caractère.

J'avais aussi une petite idée du caractère de Loki. Il avait en effet tenté de tuer Vénus en public, car leur petite aventure avait mal tournée. Ce n'était à l'évidence par un dieu très doué dans ses conflits sentimentaux. Si j'en croyais toute la colère de Miko à son égard, son histoire avec la lycan avait été de la même manière passionnelle et était loin, immensément loin, d'être terminée. Un petit sourire se dessina sur le coin de mes lèvres tandis que Arès continuait de poser ses questions inquisitrices qui se voulaient intimidantes. Elle allait encore sans doute croire que je me foutais de sa gueule. Bon… C'était un peu le cas. Mais comme je la trouvais mignonne, elle n'avait aucune raison de se sentir insultée. On ne pouvait pas réellement mépriser une personne qui réussissait à vous éveiller de l'affection ! Miko n'avait pas été très sincère sur sa dernière réponse ceci dit. Elle avait répondu beaucoup trop vite. D'autres personnes savaient. De toute manière, c'était une évidence. On ne confiait jamais ce genre de chose à une seule personne, surtout quand ces personnes étaient mises dans la confidence des mois plus tard. Mais peu importait, puisque ces informations n'avaient rien d'essentielles et que Miko était assez pathétique dans son genre. Sa manière de se débattre pour essayer de nous convaincre, sa peur visible du rejet, ses envies de vengeance, son besoin, louable en passant, de trouver un protecteur pour son clan, et son petit costume pour rien paraître, das lequel o ne la sentait pas exactement à l'aise ; tout cela m'éveillait un genre de peine bienveillante. Donc, quand elle demanda ce qu'on en pensait, je pris aussitôt la relève :

– Eh bien, je ne vois aucun inconvénient à ce qu'on se prenne quelques bières pour médire sur Loki. Par ailleurs, tu as frappé à la bonne porte. Je protégerai ta bande de loups comme une louve a protégé mes enfants autrefois. Si ce genre d'alliance a donné l'empire romain dans un autre temps, pourquoi ne ferait-elle pas d'autres miracles aujourd'hui, n'est-ce pas ? Serrons-nous la main !

Je fais un geste vif vers la jeune femme, mais je m'arrête au dernier moment.

– Attend, j'ai besoin de savoir une chose avant… C'est assez important… Tu ne peux pas te présenter comme l'ex de Loki et me proposer une alliance pour te venger de lui sans me révéler le petit surnom que tu lui donnais dans l'intimité…

Je lui tourne un sourire moitié complice moitié railleur.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_nf2ecuVJak1u3dorbo1_500
Quant’è bella giovinezza,
che si fugge tuttavia!
chi vuol esser lieto, sia:
di doman non c’è certezza.

Revenir en haut Aller en bas
Little Red Riding Wolf
Miko SnøhvitMiko Snøhvit


Messages : 87
Emploi/loisirs : Étudiante, réceptionniste et fêtarde


Feuille de personnage
Phobie: Que quelqu'un que j'aime meurs.
Ambition secrète: Devenir une alpha...

Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyDim 31 Mar - 19:19

Miko n’avait pas vraiment d’expérience de vie. Elle était forte, déterminée et fonceuse, mais elle n’avait jamais été en position de pouvoir. Ça avait toujours été les hommes autour d’elle qui avaient le pouvoir. Elle n’était pas habituée à ce changement de cap. Elle avait observé et suivi son grand-père partout où il avait bien voulu qu’elle l’accompagne, elle avait donc appris des techniques et des raisonnements sur le tas. Pour parler à sa meute, ça allait. Elle s’était rapidement fait respectée et, bien qu’elle ne soit pas toujours totalement confiante, elle ne laissait rien paraître devant les autres loups. Elle était à l’aise de trouver la meilleure façon de les rallier, de les rassurer et de les motiver. Mais Miko n’avait aucune expérience directe en politique. Elle avait côtoyer Loki sur une longue période, mais il ne l’avait jamais vraiment incluse dans ses démarches. Elle n’assistait pas aux rencontres entre Loki et ses alliés. Elle ne savait que ce que Loki lui rapportait. Heureusement, Miko avait été capable de soutirer de l’information à son ex-conjoint. Elle jouait souvent la carte de la tarte, en disant qu’elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire, mais que ça l’intéressait vraiment et insistait pour qu’il répète les informations en d’autres termes pour qu’elle comprenne mieux. De cette manière, elle récoltait plus d’informations. Miko était consciente que Loki ne lui avait pas tout dit de ses plans. Il avait soigneusement choisi ce qu’il disait et ce qu’il réexpliquait, mais ce qu’elle savait était tout de même précieux.

N’ayant jamais baigné dans les eaux politiques, elle ne savait pas vraiment ce qu’il fallait faire.  Elle ne pouvait compter sur personne. Les Forbes étaient d’une aide sans pareil, mais ils ne pouvaient pas tout faire. Après tout, c’était elle l’Alpha. Elle aurait aimé avoir un mode d’emploi, mais personne n’en avait. Elle avait longuement hésité à faire un nouveau contact avec un dieu, considérant que la dernière fois qu’elle avait fait confiance à l’un d’eux, il avait fini par immoler la moitié des siens. Elle ne savait pas comment choisir ses alliés. Elle était finalement venue voir ces dieux, mais elle ne savait pas si c’était vraiment un bon choix. Selon ses analyses, c’était le choix le plus logique, elle s’était donc tournée vers eux même si ce n’était pas parfait. Depuis qu’elle était en leur présence à se faire bombarder de questions et que leur mépris était évident, elle avait une petite voix dans sa tête qui lui répétait le proverbe « qui veut choisir souvent prend le pire » , et ça lui donnait envie de fuir.


– Eh bien, je ne vois aucun inconvénient à ce qu'on se prenne quelques bières pour médire sur Loki. Par ailleurs, tu as frappé à la bonne porte. Je protégerai ta bande de loups comme une louve a protégé mes enfants autrefois. Si ce genre d'alliance a donné l'empire romain dans un autre temps, pourquoi ne ferait-elle pas d'autres miracles aujourd'hui, n'est-ce pas ? Serrons-nous la main !

Miko n’était pas complètement certaine de ce qu’elle devait faire. Elle était surprise de la rapidité de réponse. Elle ne s’attendait pas à avoir une alliance aussi claire en repartant d’ici. Elle n’avait pas préparé de contrat et ne savait pas s’il en faudrait un. Les alliances du genre étaient-elles toujours basées uniquement sur des paroles? Comment pourrait-elle s’assurer que les dieux de la guerre n’allaient pas simplement nier avoir accepter une alliance une fois qu’ils auraient eu ce qu’ils voulaient d’elle? Elle était restée seulement quelques secondes figée sur place, à cligner un peu trop rapidement des yeux, puis avait fini par étirer sa main vers celle que Mars lui avait tendue.

– Attend, j'ai besoin de savoir une chose avant… C'est assez important… Tu ne peux pas te présenter comme l'ex de Loki et me proposer une alliance pour te venger de lui sans me révéler le petit surnom que tu lui donnais dans l'intimité…

Miko leva les yeux au ciel et rebaissa son bras. C’était typiquement masculin de tourner toute conversation au sexe.

-Je ne vois pas en quoi ça vous concerne, ni ce que ça change dans l’alliance proposée…

Miko pris son sac à main et se dirigea vers la sortie. Juste avant de quitter la pièce, elle se retourna et leur dit :

-Je vous ai déjà laissé mes coordonnées, alors je vous laisse discuter. Mars semble en accord, mais Arès ne s’est pas exprimée sur le sujet, ce qui ne lui ressemble vraiment pas, de ce que sa réputation en dit. Il faudrait donc vous mettre au diapason. Vous me contacterez quand vous serez sérieux concernant une alliance avec moi. Bonne fin de journée.

En chemin vers la nouvelle tanière de sa meute, Miko se demandait si elle avait été trop impulsive quant à son refus de répondre et sa rapidité à quitter les lieux. Elle avait trouvé Mars vraiment déplacé et grossier et elle s’était laissée emportée, mais cela pouvait simplement passer pour de la détermination à ne pas vouloir se faire mener en bateau. Ce qui était aussi le cas. Avant aujourd’hui, elle n’aurait pu le dire, mais pour l’instant, si quelqu’un devait lui demander lequel des dieux de la guerre elle préférait, elle allait sans aucun doute dire Arès.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] 535301mikorosesigna
Revenir en haut Aller en bas
J'aime le bruit des os qui se brisent
Brook A. HendrixBrook A. Hendrix


Messages : 78
Emploi/loisirs : Je possède et dirige la salle de gym Warrior


Feuille de personnage
Phobie: La faiblesse
Ambition secrète: Conquérir le monde

Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyMer 8 Mai - 11:24

La naïveté que je feignais ne m’aveuglait pas : je ne posais pas toutes ces questions à Miko en espérant à des réponses honnêtes et complètes. J’attendais l’erreur. Les gens finissaient toujours par se trahir et je comptais sur l’impulsivité de la lycan pour qu’elle laisse échapper une contradiction ou une hésitation.

La jeune femme m’étala ses connaissances de base sur l’incompétence de notre ancienne mairesse, sans nouveaux détails intéressants et avec un détachement appliqué. Elle s’était bien préparée. Elle semblait tenir à cette alliance avec les «puissants dieux de la guerre» et forçait sur les maigres points forts qu’elle avait à offrir. C’était mignon, mais je ne me laissais pas attendrir. Une ex que Loki avait choisi de laisser en vie ne m’impressionnait pas. Si elle avait représenté un réel danger pour lui, il l’aurait fait disparaître depuis longtemps. Le dieu du chaos n’avait jamais montré de retenue pour les solutions radicales, tout comme pour les spectacles de mauvais goût. D’ailleurs, une alliance avec nous ne protégeait pas la meute de Miko d’une attaque théâtrale de Loki s’il agissait rapidement. Je choisis de garder cette réflexion pour moi. Que nous nous allions ou non avec cette meute, il nous fallait tirer le maximum d’informations de cette rencontre.

Je ne pus me retenir de lever les sourcils quand elle essaya de nous faire gober que personne n’était au courant, même dans les grandes lignes, de ce qu’elle savait sur Loki. Elle s’était hissée au poste d’alpha de sa meute ; il lui avait fallu gagner la confiance de lycans plus âgés et plus expérimentés qu’elle. J’avais du mal à croire qu’elle n’avait pas utilisé ce qu’elle savait pour en mettre quelques-uns de son côté. Je décidai de la provoquer un peu, pour tester son impulsivité : j’allais lui répondre qu’il fallait d’abord commencer par être honnête avec nous si elle voulait notre considération pour son offre d’alliance. Toutefois, Mars, qui jusque là jouait les silencieux, me devança et accepta avec enthousiasme de se lier à la meute de lycans.

Comment osait-il ? Pourquoi m’avait-il incluse dans cette rencontre pour finalement faire à sa tête sans me consulter ? Son manque de finesse me dépassait. Je comprenais que cette poignée de loups ne valait pas grand-chose, mais il fallait traiter chaque allié potentiel, et chaque ennemi potentiel, avec sérieux si on souhaitait mettre toutes les chances de notre côté. Non seulement il brusquait Miko, mais il lui montrait son mépris pour mon aide, alors que j’étais supposément son alliée la plus proche.


-Je vous ai déjà laissé mes coordonnées, alors je vous laisse discuter. Mars semble en accord, mais Arès ne s’est pas exprimée sur le sujet, ce qui ne lui ressemble vraiment pas, de ce que sa réputation en dit. Il faudrait donc vous mettre au diapason. Vous me contacterez quand vous serez sérieux concernant une alliance avec moi. Bonne fin de journée.

-C’est ça…


J’assumai mon rôle involontaire de bad cop, sans aucune difficulté pour afficher une expression fermée. J’étais prête à entrer dans une stratégie de manipulation de ce genre, en offrant à Mars un contraste positif du point de vue de Miko, si elle permettait à notre camp de tirer le meilleur de notre nouvelle alliée. Mais y avait-il encore un «notre camp» ?

Je m'emportais peut-être pour un détail. Je pris quelques secondes après le départ de Miko pour essayer de me calmer, mais je n’arrivais pas à contenir ma rage. Je n’avais pas rejoint Mars pour me faire humilier. Ne lui servais-je que de force de frappe supplémentaire ? Pourquoi m’avoir donné l’impression que je pourrais m’impliquer dans les décisions du camp si mon rôle ne devait être que de le suivre ?


- Je vois que tu peux tout gérer tout seul.

Je quittai ma place à côté de Mars pour aller prendre la chaise laissée vide par Miko, face à lui. Je risquais moins de lui sauter à la gorge si un bureau nous séparait.

- Parce que quand on regarde les faits, que je sois là ou non, ça ne change rien pour toi.

Je n’avais fait aucun effort pour dissimuler ma contrariété. Il était venu me solliciter alors que je ne m’impliquais pas en politique. Il m’avait offert une place dans son camp. Avec enthousiasme. Comme pour Miko. Oh.

- Ça fait partie d'un de tes plans de manipulation de me faire croire que j'ai une place privilégiée? demandai-je d’un ton beaucoup plus froid et calme.

Mars connaissait maintenant ma réputation, qui ne me montrait pas comme le dieu le plus intelligent de la Grèce Antique. Au départ, il ignorait les détails de mon identité et s’était intéressé globalement à mes capacités guerrières, mais peut-être que son plan avait changé en apprenant à qui il avait affaire : un puissant bouffon qui perdait la plupart de ses combats.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_p2fhwzbk5o1rh3n4io2_400

Envie de te faire casser la gueule?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lance M. LarianLance M. Larian


Messages : 85


Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyMar 16 Juil - 8:56

J'avais une assez grande confiance en ma capacité à évaluer mes adversaires tout seul, et le certain défaut de ne jamais croire les avis des autres. D'expérience, les gens se trompaient souvent car leurs observations manquaient de subjectivité et se diluaient dans ce qu'ils avaient tout intérêt à croire. Comme je ne connaissais pas les buts profonds de chaque individu non plus, je préférais donc ne jamais les croire et juger par moi-même. Aussi, même si on estimerait une « ex » bien placée pour me parler de Loki, il me semblait, au contraire, qu'elle était la pire personne possible pour définir le caractère de mon adversaire, et ses réactions me le confirmaient. Elle n'était pas à l'aise, elle était perdue. J'étais prêt à l'aider, ce n'était pas le souci. Quelqu'un qui cherche désespérément une alliance partira avec d'autres si on le rejette. Et, même si les alliés ne sont pas toujours les plus utiles, une chose certaine en politique est que, plus ils semblent nombreux sur le papier, plus il est facile de convaincre des alliés plus intéressants, et des électeurs. Les gens regardent à la quantité et non à la qualité, ils sont trop paresseux pour ça. De ce point de vue, parler plus longtemps avec la lycan était une perte de temps. Je préférais me donner la possibilité de passer plus rapidement à autre chose. Pour moi, la dernière provocation n'était pas un risque majeur, car Miko se trouvait acculée. Sa réaction me permis de vérifier qu'elle n'avait pas d'humour, et de confirmer son impulsivité. Je l'avais vexée. Dans ces moments, je parais très maladroit. Cependant, ce qu'on appelle le manque de tact n'est certainement pas un défaut dans un rapport de force. Et nous étions dans un rapport de force. En se laissant atteindre, Miko avait montré ses failles. Et je pourrais le lui signaler plus tard, car elle s'en allait tout en nous invitant à revenir vers elle. Ce n'était pas elle, mais nous qui la rejetions, et la poussions vers la sortie. Par conséquent, elle nous serait aussi reconnaissante de revenir la retrouver, en lui montrant ainsi que nous ne la méprisions pas tant qu'elle le pensait. Là était donc sa peur essentielle.

– Bonne fin de journée, à la prochaine !

La porte se ferme, et je me retrouve seul, avec une Arès glaciale. Je suis assez surpris. Je peux concevoir avoir vexé Miko, mais je n'ai jamais vu Arès se comporter de cette manière, avec une colère qui semble beaucoup plus profonde que ses réactions exaspérées quand je joue volontairement au con. Elle m'en voulait d'avoir coupé son questionnaire inutile et elle changea carrément de place pour mettre de la distance et me faire face. Là, c'était du sérieux ! Je ne comprenais rien à ce dont elle m'accusait. Je n'en menais pas large, c'était certainement visible à mon expression tout à fait perplexe. Sa présence ne changeait rien pour moi ? J'étais un manipulateur ? Je ne lui accordais pas assez d'importance ? Comment est-ce qu'elle avait pu déduire tout ça ? Et, un instant… ça ressemblait pas à un genre de dispute de couple ce genre d'accusation ? A une sorte de crise de jalousie pour vérifier son importance ? Eh ! Faut pas brûler des étapes comme ça non plus, je ne peux pas tout deviner sans indices. Je n'ai jamais pensé un instant que mon opinion comptait autant et que Arès appréciait à ce point l'idée d'avoir une place privilégiée à côté de moi. Alors c'était décidé, j'allais sauver mon futur couple ! Enfin, je sentais en tout cas que répondre par une simple blague pour me moquer de l'absurdité de ses commentaires serait dangereux pour la suite de notre relation. Et je n'avais pas envie de la voir partir comme Miko. Je n'avais pas la même assurance de réussir à la faire revenir si, dans sa petite tête, elle avait la confirmation que je me comportais comme un vrai salaud égoïste, jugement qui m'ennuyait tout de même un peu. Cela fait quelques instants que je ne souris plus. C'est une chose rare, mais mon visage est devenu plus fermé et sérieux. Je lui réponds très calmement.

– Je ne fais rien croire aux gens. Les gens croient des choses tous seuls. Et puisque tu aimes les faits, tu devrais les reconsidérer. Qui, à part toi, est actuellement impliqué dans mes négociations et la première personne informée de mes plans ? Je ne te fais rien croire du tout. C'est un fait évident. Je m'interroge tout de même sur un point. Quel intérêt aurais-je à te faire passer pour une personne plus spéciale que les autres si, comme tu l'affirmes, je peux me passer de toi ?

Pour faire comprendre à une personne que son raisonnement n'a aucun sens, il existe deux méthodes. La première est de se foutre de sa gueule, mais la vexation n'est pas quelque chose qui rend plus intelligent en général. La seconde est de reprendre ses accusations pour lui demander d'y réfléchir correctement à nouveau. Pour apaiser les tensions, ce n'est pas toujours la meilleure méthode. Parfois, elle est même encore plus catastrophique puisqu'une personne qui n'aime pas réfléchir va d'autant plus se sentir humiliée et estimer qu'on se moque d'elle. Mais j'ose croire Arès d'assez bonne volonté pour reconnaître le non-sens de son emportement, et assez fière pour ne pas vouloir continuer à s'énerver comme une personne stupide quand on lui propose de raisonner. Ceci dit, je ne vais pas prendre trop de risques sur ce coup, je ne souhaite pas entrer dans ce qui pourrait être une vraie dispute si ma manière de tourner les choses continue de lui donner l'impression que je me moque d'elle, ou, que je la méprise après cette sortie émotionnelle étrange. Je reprends donc rapidement, en retrouvant mon sourire espiègle.

– Ceci dit, il faut que je te détrompes. Deux avis en valent toujours mieux qu'un seul. Je n'aime pas l'imprévu tant que tu sembles le penser, et cette Miko est un imprévu. J'aimerais dire que nous avons assez de complicité pour improviser sur le tas des négociations avec une inconnue, sauf que ce n'est pas le cas. Tu ne me fais pas assez confiance pour ça. J'ai sans doute mes torts dans cette situation, mais c'est aussi un fait qu'il faut considérer. Pour se faire confiance, il vaut mieux partager ses analyses au calme, tu ne crois pas ? C'est pour cette raison que Miko n'est plus dans ce bureau et que tu y es toujours. Si nous avions fait durer la conversation, nous aurions pu nous trouver devant des impasses et des prises de décision non concertées bien plus gênantes parce que nous n'avions pas la possibilité d'échanger des informations.

Ce qui nous ramène au point problématique : j'ai donc effectivement pris à la hâte une décision rapide sans prévenir Arès ni lui laisser l'opportunité de tenter quelque chose. Mais, comment aurais-je pu faire autrement ? Je suis certain de nous avoir évité le pire et puis, Arès était quelqu'un de censé, avec des explications, il devait bien comprendre ma décision.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_nf2ecuVJak1u3dorbo1_500
Quant’è bella giovinezza,
che si fugge tuttavia!
chi vuol esser lieto, sia:
di doman non c’è certezza.



Dernière édition par Lance M. Larian le Lun 9 Sep - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'aime le bruit des os qui se brisent
Brook A. HendrixBrook A. Hendrix


Messages : 78
Emploi/loisirs : Je possède et dirige la salle de gym Warrior


Feuille de personnage
Phobie: La faiblesse
Ambition secrète: Conquérir le monde

Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyVen 2 Aoû - 16:12

On m'avait souvent reproché mes brusques crises. On me les reprochait toujours, alors que je méritais des remerciements pour toutes les fois où je me retenais d'écraser ceux qui m'insultaient. Je ne me rappelais pas une minute de ma vie sans le sentiment de pouvoir m'enflammer subitement. Je m'étais engagée dans des batailles plus souvent par envie de frapper que pour servir un véritable but. De nombreuses fois abattue par l'échec, je m'étais relevée en m'accrochant à ma colère. Elle ne me quittait jamais. J'existais par et pour la guerre, et je la traînais partout avec moi.

Les gens croient les choses tous seuls… Si Mars croyait m'avoir avec ce genre de phrase me mettant dans le rôle de celle qui choisissait de se laisser contrôler, il allait être déçu. Je détournai mon regard avec dédain en le laissant continuer à parler. Ce qu'il disait faisait du sens, mais j'avais du mal
à l'écouter sans mauvaise foi. Je savais aussi bien que lui jouer à retourner des questions.

-Tu parles comme si j'avais tort de me méfier de ce genre de comportement… Combien de fois mes propres parents ont essayé de me mettre de leur côté, tout en me méprisant, pour changer mon camp dans une guerre?

Mon père en particulier m'avait quelques fois fait miroiter des promesses d'importance à ses yeux si je changeais mes allégeances pour me couvrir d'injures après mes refus. Mes deux parents avaient transformé la guerre de Troie en une affaire personnelle, et leur manière de me rejeter m'avait bien sûr blessé à l'époque, mais elle avait renforcé mon opposition. Je préférais encore aujourd'hui être détestée plutôt que manipulée. Je ne voulais pas finir comme Hébé qui s'inclinait devant notre mère au point de s'être mariée avec le même genre d'homme égocentrique, ou comme Éris qui se disputait avec nos parents tout en recherchant leur approbation. J'avais l'habitude de rapidement repousser ceux qui essayaient de me contrôler.

Pour beaucoup de gens, je n'avais toujours représenté qu'une force de frappe à orienter. Mes mauvaises expériences teintaient probablement mon jugement. Jusqu'à cet incident, Mars ne m'avait donné aucune preuve de mauvaises intentions envers moi. De toute manière, que risquais-je s'il se servait réellement de moi? J'étais presque impossible à tuer et je ne possédais rien dont la perte pouvait réellement me menacer. Au fil des siècles, après la mort de chacun de mes enfants, j'avais appris à blinder mon existence pour arriver à foncer avec confiance malgré un échec probable. J'avais l'habitude des déceptions et de la colère. Et de la tristesse. Il fallait que j'arrête de les craindre et paniquer en essayant de les devancer.

J'avais impulsivement utilisé mes parents comme explication, ou plutôt comme excuse, pour mon comportement, mais les mentionner révélait une vulnérabilité que je n'avais pas prévu partager. J'espérais que Mars allait utiliser l'information pour mieux comprendre la légitimité de mon inquiétude à son sujet et non pour se moquer de moi ou tirer des conclusions gênantes. Je prenais aujourd'hui conscience de l'ampleur de mon implication psychologique dans ce projet, juste après avoir enclenché une manœuvre pour m'en faire exclure.

J'accusai le coup du reproche du manque de confiance en baissant les yeux. Mars avait raison. Je traitais tous mes amis en ennemis potentiels. Je m'insurgeais ou je prenais mes distances dès que je trouvais une raison de craindre le rejet ou la manipulation. On m'avait de nombreuses fois confrontée à propos de mon mauvais caractère, mais Mars était le premier à souligner la cause de mes crises plutôt que mon comportement. Sa juste observation me dérouta et, à ce moment, je remarquai son attitude depuis le début de notre altercation. Où étaient passées les blagues? Mars avait l'habitude de se moquer de quiconque lui en donnait l'occasion. Il avait de nombreuses fois usé ma patience de cette manière et il venait tout juste de tester celle de Miko. Je lui avais offert une occasion parfaite de me ridiculiser, mais il ne l'avait pas saisie. Il me traitait avec respect et me prenait au sérieux. La sensation de brûlure dans ma poitrine s'éteignit subitement.


-Tu as raison. Je suis désolée… Mais tu sais à quel point j'aime me fâcher dès que j'en ai l'occasion. Ça me donne de l'énergie!

J'essayais de radoucir l'atmosphère. C'était la première fois que je me disputais avec Mars et j'espérais mon rapide retour à la bonne humeur assez convaincant pour en quelque sorte effacer mon débordement des dernières minutes et cacher ma nervosité. Je me sentais ridicule et je ne voulais pas m'enfoncer davantage. Je me concentrai sur la proposition d'alliance de Miko. Et sur partager des analyses au calme, comme le proposait Mars.

-Donc, que penses-tu de Miko? Elle n'a rien de grandiose à nous offrir, mais elle ne nous coûte presque aucune implication. Protéger quelques chiens sauvages de qui personne n'a rien à faire, ou du moins en donner l'impression, ce n'est pas compliqué. Et ça pourrait contribuer à garder la meute séparée. L'autre moitié, celle de Justin Blackburn, continue officiellement à soutenir ma mère, donc ça nous donne de la crédibilité de lui ''voler'' des alliés.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_p2fhwzbk5o1rh3n4io2_400

Envie de te faire casser la gueule?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lance M. LarianLance M. Larian


Messages : 85


Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyLun 9 Sep - 17:45

Arès reste hostile quelques temps, ce qui est tout à fait normal. On ne calme pas une personne en quelques mots lorsqu'on se refuse à user de stratégies émotionnelles. Développer un discours et un raisonnement demande du temps, et un esprit échauffé n'a pas envie de s'accorder du recul dans un premier temps. Il faut lui laisser le temps de s'apaiser. De la même manière, personne n'irait caresser un chien enragé qui vous accorde suffisamment le bénéfice du doute pour ne pas se jeter sur vous, mais donc les oreilles restent hostilement baissées. La suite des propos d'Arès refuse par conséquent les premières évidences que je lui pointe. Je lui parle comme si elle avait tort de se méfier de moi. Oui. Que répondre à cela ? Il est évident que je ne vais pas l'encourager à se méfier de moi, lui dire combien elle a raison de le faire un scandale en cet instant. Puis, nous en venons à la fameuse explication qui excuse tout, les traumatismes de l'enfance, les parents injustes, etc. Je lui accorde que nous restons tous marqués par notre vécu. Je comprends que sa blessure est profonde. Mais je le savais déjà. C'est un sujet qui revient assez souvent dans nos conversations depuis que nous connaissons nos identités respectives. Quoique j'aie pu faire, je viens de réveiller l'enfant frustré au fond d'Arès. Ses craintes sont irrationnelles et je ne vois pas ce que je pourrais y répondre. Elle se donnerait presque raison sans le vouloir. Je ne peux pas avancer avec quelqu'un qui reste hanté par son passé. Bien sûr, je ne pense pas ce genre de déclaration appropriée actuellement. Les mots seraient trop durs. Nous aurons l'occasion d'en discuter plus tard. Je réponds donc à sa question rhétorique par une autre question rhétorique.

– Et tu trouves que je ressembles à ton père ? A Zeus ? – J’arque un sourcil. – Attention, c'est moi que tu vas finir par vexer.

Face à ce genre de déclaration, il existe une stratégie simple que je nommerais : le désamorçage de bombe, signifier à la personne ce que ses mots insinuent vraiment. En général, elle se reprendra en comprenant qu'elle n'avait pas l'intention d'aller si loin et que ce qu'elle vient de vous dire ne fait pas sens. Je n'étais ni Zeus, ni son père, c'était un fait certain. Et, à contexte différent, scénario différent. C'était d'une logique extrêmement simple. Qui plus est, Arès était tout à fait au courant de mon aversion pour Jupiter autant que pour Zeus. Il était donc plutôt clair, à mon sens, que je ne pouvais pas condamner son comportement tout en le reproduisant. Heureusement, Arès se montra à la hauteur de mes attente en considérant tout ce que je pointais et en se reprenant d'elle-même. Elle prétend s'être énervée pour la forme. Je lui tourne un sourire amusé.

– Rien de tel pour mettre un peu d'ambiance ! J'ai l'assurance de ne jamais m'ennuyer avec toi ! Mais avant de prendre la mouche, rappelle toi que nous sommes deux dieux de la guerre. Peu importe les Zeus et autres Jupiter qui nous ont méprisé, ce parti existe pour faire triompher ce que nous avons choisi d'incarner.

Car qui est le plus adapté pour faire la guerre qu'un dieu de la guerre ? Arès ne peut pas s'énerver et me demander de passer l'éponge en feignant avec elle d'avoir assisté à une bonne plaisanterie. Si ce coup d'éclat a eu lieu, c'est que des doutes avaient besoin de sortir, et je crois connaître assez bien Arès pour savoir qu'elle ne laissera jamais passer un moment de malaise sans faire exploser sa contrariété. La calmer est une chose, la rassurer plus durablement ensuite est une étape tout aussi importante pour ne pas voir le même problème se reproduire. Et si elle n'aime pas reporter les explications à plus tard, je n'aime pas reporter la résolution d'un problème à plus tard. Je crois que nous avons réglé efficacement et intelligemment l'impasse. Nous pouvons donc reprendre comme si rien ne s'était passé, pour de bon cette fois, après le départ de Miko. J'écoute Arès m'exposer son point de vue, j'approuve en hochant la tête.

– Effectivement, je crois que son désir de vengeance peut nous arranger d'une certaine façon. Quand Héra aura fini de perdre sa crédibilité, d'autres dieux pourront venir vers nous. Miko n'a rien à nous proposer, mais elle est isolée. Elle prendra donc une autre alliance si nous lui refusons la nôtre. Et, si elle nous rejoint, d'autres pourraient être tentés de le faire. Le monde attire le monde, comme on dit. Plus le filet est grand, meilleure est la pêche. Objectivement, nous sommes l'alliance la plus intéressante que Miko puisse faire à l'heure actuelle. Elle aura le temps de regretter son départ précipité, ou mon affreux caractère qui l'empêche de me rejoindre. Si elle n'a rien à négocier, nous ne pouvons pas l'accueillir à bras ouverts. Mais nous pouvons lui faire une faveur en revenant vers elle. J'ai joué mon rôle de gros con. A toi de la retrouver pour te montrer plus maline que moi la prochaine fois que tu la rencontreras.

Et qu'on ose encore dire que je me réserve le beau rôle ? Non, jouer les idiots maladroits fait aussi partie du jeu. Personne n'aime un dirigeant qui semble trop puissant, ou trop infaillible. Il est toujours plus rassurant et sécurisant pour les gens d'avoir le sentiment d'un pouvoir partagé, voire d'un idiot mis au pouvoir mais dépendant entièrement du travail de ses associés. Il n'y a pas de rôle meilleur qu'un autre, le pouvoir n'est jamais souhaité par une seule personne mais il lui faut un représentant, un projet politique ne fonctionne pas s'il ne sert pas les intérêt d'un groupe entier. Il s'agit juste une association intelligente de forces et de caractères pour accéder au sommet.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_nf2ecuVJak1u3dorbo1_500
Quant’è bella giovinezza,
che si fugge tuttavia!
chi vuol esser lieto, sia:
di doman non c’è certezza.

Revenir en haut Aller en bas
J'aime le bruit des os qui se brisent
Brook A. HendrixBrook A. Hendrix


Messages : 78
Emploi/loisirs : Je possède et dirige la salle de gym Warrior


Feuille de personnage
Phobie: La faiblesse
Ambition secrète: Conquérir le monde

Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] EmptyMar 10 Sep - 18:15

Il m'arrivait souvent d'initier un conflit par exprès, parce que je résistais rarement aux trop belles occasions de frapper. On m'avait accusée d'intimidation. J'avais ri. Je riais toujours devant la lâcheté. Dénoncer un agresseur à quelqu'un de plus fort permettait d'obtenir un protection - j'acceptais ce type de logique de faible. Dire à celui qui vous frappait «Tu me fais mal» n'avait aucun sens. Confirmer son infériorité plutôt que répliquer ou fuir n'apportait que davantage de coups. Des coups mieux placés.

Je ne souhaitais pas me disputer avec Mars. Nous nous entendions bien et je ne cherchais pas les conflits avec lui, et il ne me donnait pas vraiment d'occasions de me fâcher réellement. Nous nous taquinions sans arrêt, mais jamais de manière méchante. Quand Mars atteignait mes limites, je lui laissais sèchement savoir que j'en avais marre, mais sans plus. La scène d'aujourd'hui était exceptionnelle, et c'était en partie pourquoi je paniquais. Je ne m'attendais pas à m'emporter contre lui et je ne parvenais pas à retrouver le contrôle ou un sens à ce qui se passait.

À sa comparaison entre lui et mon père, je levai les yeux au ciel. Il devait faire exprès de n'avoir aucun sens. Mars essayait probablement de m'embrouiller avec ce genre de question… ce qui au moins me distrayait de ma crise. Il m'offrait une opportunité de détourner un peu le sujet: je ne tenais pas à m'enfoncer davantage à propos de mes vieilles blessures.

-Tu es assez intelligent pour savoir que c'est pas ce que j'essaie de dire.

Nos pères étaient un sujet assez brûlant, mais nous nous entendions toujours parfaitement pour les détester, les juger et les dédaigner. Je n'aurais pas comparé Mars à l'un d'eux en niant cruellement notre complicité.

-Quand je veux t'insulter, je suis toujours directe.

L'attitude de Mars était particulière. Il ne montrait pas d'hostilité, il restait calme et il me questionnait. Plutôt qu'augmenter ma colère - comme presque tout le monde -, il parvenait à me pousser à remettre de l'ordre dans mes pensées. Sa manière claire de s'exprimer me changeait des techniques de manipulation de mes autres amis quand je les contrariais. Il ne reculait pas devant ma crise, mais il ne me forçait pas à m'incliner non plus.

Sa bonne volonté après ma tentative pour changer l'ambiance me soulagea. Il ne manqua pas l'occasion de renforcer l'idée d'équipe. Je m'étais impliquée politiquement par envie de bouger, mais j'avais accepté de faire partie du camp de Mars parce que je croyais en lui. J'aurais pu lancer mon propre camp ou rejoindre un de ses adversaires. Après tout, un camp avait-il besoin de deux dieux avec la même spécialité? Mais j'avais trouvé en Mars un leader aux qualités uniques. Je tenais à occuper une place importante à ses côtés.  Ce type d'engagement était nouveau pour moi. Je venais de prouver que je n'en maîtrisais pas encore les subtilités. Mon alliance avec Mars me promettait aussi de ne jamais m'ennuyer.

-Tu as raison. Nous ne pouvons que triompher!

J'avais de toute manière l'habitude de me relever après chaque défaite pour reprendre les armes. L'échec ne me faisait pas peur, et n'était qu'une étape vers la victoire.

-Ça me convient toujours de me montrer plus maline que toi! Et Miko m'aime bien. Elle aura envie de te faire confiance avec un peu d'encouragements de ma part. Et comme tu dis, leur présence peut attirer de nouvelles personnes. Ça nous fait passer pour des gens gentils qui protègent les plus faibles. Ça contribue à ton image de politicien qui pose des actions concrètes.

Je laisserais passer quelques jours, puis j'irais voir Miko. Il ne fallait pas lui laisser trop de temps pour se lancer dans un projet motivé par notre rejet. Elle se montrait assez naïve, mais elle dirigeait tout de même sa petite meute. Elle devait avoir des qualités de chef. J'avais confiance de pouvoir raisonner avec elle. Il suffirait de lui rappeler ses raisons et de me montrer gentille. Je lui sortirais des «Désolée!» et des «si tu étais restée plus longtemps». Je ne doutais pas de la convaincre: elle voulait déjà nous rejoindre.

Après quelques minutes à discuter le cas de Miko avec Mars, je lui proposai d'aller prendre un verre. Je spécifiai agressivement, mais de manière joueuse, qu'il ne s'agissait pas d'une proposition romantique et que j'allais payer mes boissons. Revenir à nos taquineries habituelles me calma, ce qui me fit prendre conscience que j'étais restée sur mes gardes même une fois la dispute passée. J'achevai de me détendre quand Mars me lança une connerie et je le frappai à l'épaule, pour la forme. Des dieux de la guerre, faut bien que ça se tape un peu dessus.

_________________
Loki est vieux et con [Terminé] Tumblr_p2fhwzbk5o1rh3n4io2_400

Envie de te faire casser la gueule?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Loki est vieux et con [Terminé] Vide
MessageSujet: Re: Loki est vieux et con [Terminé] Loki est vieux et con [Terminé] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Loki est vieux et con [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Ville de New York :: Quartier Helheim-